Latest Plans:
RSS
Dec 6
C.120 Conférence internationale sur le VIH(IAS 2019)- Mexico 20-24 Juillet 2019. Rares bénéfices pou PDF print email
Written by Dr. Adrien Caprani   
Wednesday, 13 November 2019 13:14
There are no translations available.

Comme les précédentes conférences, Mexico a réuni 5000 participants de140 pays avec une multitude de présentations d’intérêt très variable pour les patients. Il s’agit d’une immense foire commerciale contrôlée par Bigpharma et d’associations en attente d’avancées réelles dans les traitements et le vaccin notamment.

En réalité, beaucoup d’énergie pour  rien si ce n’est pour le bénéfice des firmes pharmaceutiques.

Ainsi, un forcing pour booster  les PreP , notamment avec un anneau vaginal à la dapivirine, et un implant ayant une durée de un an .Pour l’anneau testé sur les femmes africaines, rien de convaincant. Ainsi avec un anneau à remplacer tous les mois, on observe une réduction de la contamination de seulement 39% ! Pour l’implant sous cutané du laboratoire Merck, à base d’islatravir(INNTI), ayant une durée de vie de un an, les résultats sont plus convaincants. On se doit cependant rappeler avec force que la PreP ne correspond à aucune alternative justifiable au préservatif pour lequel les pouvoirs publics ne font pas la promotion qu’il mérite. Il s’agit d’une simple objectif commercial.

Une avancée pour les patients multiresistants avec un nouvel antiviral le Fostemsavir, inhibiteur d’attachement. Dans un essai , on observe à 46 semaines une charge virale indetectable chez 38% des patients. Il s’agit d’un petit pas.

Concernant les essais thérapeutiques, pas grand-chose de nouveau. On a l’impression que rien n’a été appris des précédentes conférences . On continue à prescrire de plus en plus , de plus en plus longtemps et avec le maximum d’effets indésirables pour nourrir l’ogre   Bigpharma.

Ainsi, on répète des essais déjà réalisés  comparant des bithérapies ( dolutégravir+ lamivudine ou islatravir+doravirine) à des trithérapies ou pire on redécouvre des travaux de J.Leibowitch de 2010, déjà redécouvert en 2016 à AIDS2016 à Durban !

Ainsi est confirmé que traiter 4jours/7 est aussi efficace que 7jours /7. Il est honteux que l’OMS et les systèmes de santé nationaux  exsangues et corrompus n’aient pas encore recommandé  ces traitements intermittents qui réduiraient de plus de40% le coût des traitements.

Concernant les essais vaccinaux, une présentation pour montrer qu’on continue à s’y intéresser alors que vaccin existe mais il est verrouillé de manière criminelle par les pouvoirs publics français( AP HM et CNRS0). Il s’agit du vaccin Tat-Oyi(voir sur le site :C104- Vaccin HIV thérapeutique Biosantech-Erwann Loret-Attaques injustifiables)

Last Updated on Friday, 15 November 2019 11:02